Ce 15 octobre, lors de mon cours de E.P.S. les objectifs attendus devaient être : 

- Choisir et conduire un déplacement adapté

- Prévoir et gérer son déplacement et le retour au point de départ.

 

Pour cela, nous avons décidé (accompagnateur et moi), de sélectionner quelques adresses dans notre ville où nous étions sûres que cela aurait répondu à nos attentes.

Ensuite, seule, j'ai cherché ces rues sur le plan de ma ville. J'ai établi un parcours de mon point de départ au point d'arrivé. J'ai aussi noté les bus à prendre, le nom des arrets. (4 bus, aller-retour)

Et pour finir, j'ai enfilé mes baskets ! Vous me suivez?

 

Mais avant tout, un peu d'histoire... 

Dans les années 1970, le street art débute par de petits graffitis ici et là dans le métro de new york. Pour certains cela exprime la guérilla du peuple noir. Cet art a grandi rapidement par d'autres motifs plus originaux les uns que les autres. Aux alentours de 1980, new york condamne ces tags expressifs. Plus tard, ces grafittis s'envolent vers d'autres villes. 

 

Comme j'ai des origines Italienne et que j'en suis assez fière, je ne vais pas manquer de vous déposer ma petite recherche ;)

"Le mot italien graffiti dérive du latin graphium (éraflure) qui tire son étymologie du grec graphein signifiant indifféremment écrire, dessiner ou peindre. En langue française, graffiti vient de l’italien graffito, terme désignant un stylet à écrire : c’est le nom donné aux dessins ou inscriptions calligraphiées, peintes, ou tracées de diverses manières."

 

J'aurais aimé vous en dire un peu plus mais mon livre commandé à la bibliothèque n'est pas encore arrivé. Alors pour ma part, art des rues pour ou contre?

Qui n'a jamais dessiné sur les bancs d'école, sur un mur ou en gravant sur un arbre un graffiti pour laisser une trace de notre mémoire? 

Le graffiti, tel qu'il soit, nous montre un art visuel, il nous envoie des touches d'humour je pense. Il bâti l'esprit d'un être humain, il y a parfois de la poésie et un don de soi pour l'autre, c'est du moins ce que je ressens quand je regarde longuement ces courages colorés. Il y a un message à comprendre dans chacune de ces oeuvres.

 

Bonne nouvelle, ça n'a pas été facile, le plus dur été de tracer mon parcours mais j'ai réussi mon épreuve sportive ! J'ai bien transpiré aussi mais ça c'est entre nous... 

 

Et comme je vous aime bien je vous offre quelques photos de mon épreuve sportif, la qualité n'est pas terrible excusez moi car elles ont été prises avec mon vieux portable de sport.

rue anatole france 2

 

rue anatole france

 

rue bachalas

 

rue de la faience

 

rue petit